Newsletter Septembre 2021

Septembre 2021

Sortie de crise.... la belle blague !

Dès que j’ai eu l’âge de comprendre ce que la télévision disait, chaque jour on évoquait la crise… c’était dans les années 1970. Avec 6% de croissance en 2021 la France rejoindrait ainsi les “tigres asiatiques” !
 
Certes, on retombera sur nos pieds dès la fin d’année, mais pour autant les problématiques de changement climatique, de réduction de nos émissions C02 et de transition écologique resteront bien présentes et pour longtemps. Et en même temps ce sont nos actions d’aujourd’hui, souvent nos efforts, qui pourront sauver notre vie sur la planète.
 
 Nous avons besoin de visions et d’actions de long-terme. 
KŪRA réduit les transports, participe au développement de filières françaises et équitables du champ à l’assiette, tout en apportant du plaisir et des saveurs nouvelles.

Un incendie approche, tel le colibri qui apporte quelques gouttes d’eau,  dans un joyeux enthousiasme, j'espère que “KŪRA fait sa part”.
 
Dans cette veine, je vous souhaite quelques instants de bonheur...  

À découvrir ce mois-ci, notre Tamari de pois chiche cultivé en Bourgogne : une première mondiale !

Bonne lecture et bonne dégustation !

Hervé André Durand - Président fondateur de KŪRA

 


Connaissez-vous vraiment le riz ? 


Dans le mouvement
Des grandes carpes 
Flamboient les sommets d’automne

Mori Sumio

À travers la lecture de ce magnifique haïku, KŪRA vous annonce l’approche de l’automne avec son cortège de couleurs incomparables.

Pour les riziculteurs, la récolte bat son plein avec toute l’effervescence que cela entraîne. Les japanophiles auront relevé, dans le poème, l’évocation des carpes Koï, poissons indissociables de la culture nippone.

Quel lien entre la récolte du riz et les carpes ?

Non, ce n’est pas une recette culinaire…


Chez KŪRA, nous défendons l’agriculture biologique et nous mettons tout en œuvre pour vous présenter des produits issus de cette filière.                                                                                                        
Nous comprenons particulièrement bien la passion des Japonais pour les carpes KoÏ. En effet, pour protéger les rizières des maladies, les riziculteurs japonais y laissaient vivre des carpes.

Elles se faisaient un délice de toute la vermine qui risquait de compromettre la récolte.

De plus, les poissons fournissaient une source alimentaire complémentaire non-négligeable ! Avec le modernisme, les paysans ont préféré les pesticides et les engrais chimiques…

Au XIX siècle, une mutation des couleurs de la carpe Koï éveille l’intérêt. Encore aujourd’hui, de nombreux collectionneurs s’arrachent à prix d’or des spécimens aux symboliques précieuses.

A présent, certains riziculteurs tentent de nouveau cette cohabitation carpes avec riz.

En Camargue, d’autres ont introduit des canards pour exterminer les chenilles et les larves, afin de limiter l’apport de la chimie dans leur culture.
                
La moisson du riz bio en Camargue, qui a lieu en ce moment, est une promesse de bonheur pour KŪRA et ses clients.  



Le produit du mois

Élixir extrait de Miso pois chiche


Depuis quelques jours, KŪRA est envahi d’une certaine fébrilité toute occidentale ! Un événement se prépare, après un an d’attente.

L’équipe entière s’affaire autour des cuves de miso pois chiche.
Chacun connaît son rôle dans l’opération à venir. Le maître-brasseur, à l’air plus zen, donne le « la ».

L’atmosphère presque onirique laisse présager de l’importance du travail qui est mis en œuvre.

Déjà, KŪRA a vécu une expérience similaire lors du tirage du Hon Tamari, mais ce qui se déroule à présent, est « extra-ordinaire » : la naissance du premier Hon Tamari de pois chiche !

Cette primeur mondiale, sur légumineuse endogène, ne pouvait avoir lieu qu’en Bourgogne, territoire cultivant le pois chiche depuis 3 000 ans.
Tous les connaisseurs avaient été émerveillés par l’élaboration de l’élixir extrait de miso moyen chez KŪRA.

Pouvoir recueillir la quintessence du miso bio comme le font encore de rares brasseries traditionnelles japonaises n’est pas anodin pour les spécialistes de cet art.

Imaginez, maintenant voir couler, pour la première fois, le Hon Tamari de pois chiche bio ! À chaque goutte récoltée, c’est la promesse de la mise en valeur de mets d’exception et la possibilité, pour les gastronomes, de laisser libre cours à leur créativité gustative…

Lorsque vous aurez la chance de tenir, entre vos mains, un flacon de ce rare élixir, vous aussi vous vivrez cette expérience : vous partirez hors des sentiers battus de la cuisine pour basculer dans le monde de l’art culinaire, grâce à cet ajout si particulier qu’est le Hon Tamari de pois chiche bio !

KŪRA est fier de pouvoir vous faire partager ce nouveau savoir-faire français rendu possible par l’extraction du précieux jus de son miso fermenté lentement, à base de pois chiche.

N’hésitez donc pas à goûter à cette nouvelle sensation encore inconnue au Japon !


Recette du mois

Salade été indien : courgettes, tomates séchées et pignons de pin

L’été indien nous amène profusion de courgettes encore au jardin... Le secret pour ne pas s’en lasser c’est de les cueillir bébé, tendres et craquantes et de les manger fraîches en salade.

Cette recette est pleine de peps avec des tomates séchées et les pignons de pin qui sont remplis de soleil.

Elle peut se préparer un peu à l’avance, même la veille. Et d’une grande simplicité !
 
Préparation : 15min
Sans cuisson
 
Ingrédients :
 
- 2-3 courgettes jeunes (sans pépins durs)
- 20g de tomates séchées
- 30g de pignon de pin
 
Assaisonnement :
 
- 2 C.A.S. vinaigre de riz
- 1 C.A.S. Hon Tamari de Pois Chiche (ou Soja)
- 1 C.A.S. huile d’olive
- Sel, Poivre d’Origine (Kampoot, Malabar), herbes fraîches

Préparation :

- Avec un éplucheur, émincer les courgettes en tranches fines et les déposer dans un saladier.
- Emincer les tomates séchées, arroser de l’assaisonnement et mettre au frais.
- Juste avant le service, toaster légèrement les pignons de pin dans une poêle (sans huile). Les faire refroidir dans une assiette.
- Remuer la salade et couvrir les pignons de pin encore tièdes.
- Servir en prenant aussi le jus d’assaisonnement.
 
Un saké frais fera excellent ménage avec cette salade !



Actualités

Le 19 juillet dernier s’est tenu notre barbecue annuel où convivialité, partage et bonne humeur étaient au rendez-vous. Nous avons pu déguster de superbes makis ainsi que de belles brochettes.
Vous pouvez voir un retour vidéo de ce moment juste ici .

Nous participerons à l'atelier “fermentations” de l’Institut Bocuse au Sirha à Lyon le samedi 25 septembre 2021 à 11h. Ce sera l'occasion pour nous de vous y retrouver,  d’échanger et surtout de déguster une recette de grands chefs avec nos produits !
  
Nous serons également présents au Greener Good Festival à Lyon les 2 et 3 octobre 2021 et un stand au salon Marjolaine du Parc Floral de Paris du 11 au 14 novembre 2021.

Enfin, vous pourrez nous retrouver au salon du saké à Paris du 2 au 4 octobre 2021 !
            
 

Nous y sommes aussi

Les produits Kura de Bourgogne sont disponibles dans notre e-boutique, mais également dans de nombreuses enseignes en Bourgogne Franche-Comté, en Auvergne Rhône-Alpes, en Île-de-France ... Retrouvez la liste complète des points de vente ici